# 14

Beaujour ou beausoir.
(épongez le temps imparfait du moment de lecture)

Ce courrier électronique n'est que le telex bimensuel de l'association beadoa (Bien Engagés Autour Des Oreilles Associés) et non un SPAM disgracieux et encombrant.

Au chausse-pied qu'il a fallu pousser toutes les informations importantes de cette nouvelle transmission.

Un petit dernier vient d'arriver avec un article sur le mois de la photographie * à Paris. Bienvenue au Clarck K *. De passage ? En installation dans la colonne ?

Sinon, je me les gèle devant le macintosh. Anne LS doit dormir. Z2 aussi. Fait tout noir ici et je ne vais pas rajouter quinze lignes de textes supplémentaires car tout ce qui arrive est assez long mais plutôt bon.

Argh, je suis bien mauvais sur les rimes du petit matin.

NOTA * flashmob revient à lyon tout bientôt (que les nouveaux inscrits envoyent des idées avant la Noel sous la neige et que les interessé-e-s non inscrits cliquent de partout sur le site avant l'été sous la grèle).

Allons,

 faisons glisser nos souris et à dans 15 jours.

 

beadoa Média Central Services au 26 novembre 2004


Beadoa MCS insiste pour une participation engagée de toutes et tous
 
ground zero *
vendredi 3 et samedi 4 décembre 2004

En réaction à la disparition progressive et programmée des lieux de liberté culturelle, un collectif engagé a décidé, faute de structures légales mises à sa disposition, d'occuper un lieu sans destination et sans occupants.

Le bâtiment est la propriété du Grand Lyon et devrait être réhabilité dans les prochaine années. Il s'agit d'un ancien studio réalisant des films institutionnels qui s'ouvre sur cette magnifique salle centrale, parfaite pour les projections comme pour les concerts.

superchampion *, qui représente une quinzaine de membres et plus de cinquante sympathisants actifs, a fait de ce lieu une salle autogérée, squattée mais dans les règles de l'art : déclaration de leur présence à la mairie, au commissariat, paiement de toutes les factures d'eau et d'électricité.

Le lieu comporte une salle de spectacle de 300 places, des locaux de répétitions et plusieurs espaces qui peuvent être prêtés à d'autres associations désireuses d'exprimer les cultures underground, innovatrices ou expérimentales.

Le "squatt artistique" débuta le 11 septembre 2004, et le référé d'expulsion qui les menace prenait effet ce lundi 22 novembre. Une prolongation a été obtenue par Superchampion suite au report du procès pour expulsion au 17 janvier 2005.

La guerre d'usure a déjà commencé entre le collectif et les autorités afin de rester le plus longtemps possible dans les lieux.

Une soirée de soutien concert contre l'expulsion * est organisée les vendredi 3 et samedi 4 décembre 2004 dès 20h30.

Anne LS

ground zero *
24 rue clément marot
lyon 69007
metro * jean-jaurès
entrée * 6 euros (une soirée) ou 10 euros (les deux)

supersupersuper

alain bublex *
du 3 décembre 2004 au 22 janvier 2005

Projet pour rendre à Lyon ses brouillards. alain bublex * rassemble les idées, les propositions architecturales apparues tout au long de l'évolution géographique et historique de la ville et les applique à la configuration contemporaine de Lyon. Toutes ses imaginations, ses fictions géographiques apparaissent pourtant comme des émanations naturelles sur les réalisations de l'artiste. Une magnifique occasion de rêver notre ville et de la redéfinir. Le vernissage aura lieu le jeudi 2 décembre 2004 à 18h30 et une performance le mercredi 8 décembre 2004.

la BF15 *
5 place des terreaux
lyon 69001
react-line * 04 78 28 66 63

la bf15

rip hopkins *
du 8 décembre 2004 au 19 février 2005

Deux séries du photographe seront à vernir le 7 décembre dans cette précieuse galerie : tadjikistan tissages * et déplacés * ou la vision de l'artiste sur deux pays métissés par la force soviétique (le Tadjikistan et l'Ouzbékistan).

Présence de l'artiste au jour de vernissage.

le réverbère *
38 rue burdeau
lyon 69001
réact-line * 04 72 00 06 72
superflux 04 *
mercredi 8 décembre et jeudi 9 décembre 2004 de17h30 à 23h
vendredi 10 décembre 2004 de 17h30 à minuit

Le septième arrondissement, quartier Guillotière, sera encore cette année le spot à découvertes et flaneries nocturnes de cette nouvelle édition de la fête des lumières *

superflux * est la rencontre de créateurs et d'un quartier. Une exposition qui sort des cadres pour investir vitrines, magasins, restaurants, ateliers, cabinets d'architectes, agences de design, parkings, garages et la galerie roger tator *

Allons cheminer dans ces petites rues et écarquiller les yeux sur des créations surprenantes ou calmes autour de la lumière.

quartier guillotière *
rue d'anvers
rue sébastien gryphe
rue chalopin
rue montesquieu
lyon 69007

superflux

 
metro color *
mercredi 8 décembre de 5h à 1h
les 9, 10 et 11 décembre de 5h à minuit

Le métro de Lyon se métamorphose pendant les quatre soirs de la fête des lumières * Il passe du statut de matériel urbain à celui de palettes de couleurs et nous offre enfin la possibilité d'apprécier autrement ce lieu si rébarbatif et neutre. J'ai hâte de découvrir ce que va changer chaque couleur dans l'atmosphère de chaque rame et si les rapports entre les passagers ne vont pas en être subtilement modifiés.

Anne LS

sur toutes les lignes de metro *

Voyage alternatif *
un guide, une exposition sur l'architecture
à coté de chez nous
jusqu'au 12 février 2005

Avachi les coudes sur la table de la cuisine, on éprouve parfois l'envie de souffler, de prendre l'air. Les voyages intérieurs sont sûrement les plus beaux mais, à force, ils ne suffisent plus. Le web est truffé de voyages "dégriffés" : On entre dans un moteur de recherche ; sélection d'un pays ; deux dates et "envoyer". Et là, on trouve parfois un voyage organisé avec son "tout confort hotel trois étoiles". Cher mais, au moins, très loin afin de se changer les idées. Sauf que l'on a tendance à oublier que la Région Rhône-Alpes est truffée de montagnes, de fleuves et rivières. Une diversité de territoires régionaux unifiée par des réseaux fluviaux, ferroviaires, routiers mais aussi une architecture et un urbanisme qui revêtent l'intérêt d'être les reflets fidèles de ses mutations économiques, démographiques et culturelles. Tout comme en voyage "low cost ", la simplicité et l'authenticité en plus (je veux dire sans les allemands en short et avec la possibilité de discuter avec des vrais gens au coin d'un bon resto ou d'un café).

Avec le nouveau guide rhône-alpes de l'architecture du XXe siècle*, on sélectionne quelques-unes des 600 réalisations architecturales marquantes dans la région en fonction de ses envies : en montagne avec ses sanatoriums d'un style nouveau et ses barrages souples ou rigides, voir des lieux religieux de Notre-Dame-de-Toute-Grâce (à Assy) au cimetière sénégalais (Chasselay). Le tout excellemment illustré par les notices des édifices et une abondante cartographie. Alors, on prend son vélo et on va voir, tout près de chez nous, les jalons de l'architecture contemporaine tel l'externat Sainte-Marie, le couvent de la Tourette ou la médiathèque Avenue Marcel Houel. Ou encore, on prend sa caisse ou sa moto pour se faire une ballade dans les régions qui recèlent de ces trésors proches : de l'Ardèche et sa maison Unal, en passant par le Chablais avec sa cité de l'eau ou sa nouvelle buvette, au parc ornithologique des Dombes jusqu'aux villas Dolmen du pays de Gex.Des vingtaines de possibilités de petits circuits dépaysants, sans le stress d'un moteur-menteur qui est prêt à nous envoyer n'importe où du moment que c'est pas trop cher et qu'il reste de la place disponible à confirmer.

Z2

c.a.u.e *
6 bis quai saint vincent
lyon 69001
des livres animés *
pour toujours

Au tout électronique, rien de mieux que le touché d'un beau livre ou, plus émerveillant encore, un de ceux strictement réservés aux enfants où une scène naïve ou romanesque se jette à vos yeux par dépli mécanique entre deux pages ouvertes. jacques desse *, spécialiste dans les livres anciens, en a chîné des dizaines et vient d'ouvrir un stand exclusivement consacré à ces ouvrages de détails et de magies sur les puces de saint-ouen*. Des bouts de rêves entre les mains.

marché dauphine *
carré des libraires - stand 189
140 rue des rosiers
Saint ouen 93400
réact-line * 01 40 10 02 38

livres desse

 
biennale du design *
saint étienne
c'était la semaine dernière

Pour toutes et tous les immobilisé(e)s par une sale maladie contagieuse ou une panne de voiture sur cette route de daube qui mène à Saint Etienne, redonnons un petit écho à cet évènement panelisant tout ce qui se fait en design aujourd'hui et pour demain, lieu unique de rencontres conviviales.

C'est avec tout l'intérêt de notre médium web que nous cliquons sur des liens qui pourront les mener plus loin.

Une biennale humaine où il était possible de rencontrer des créateurs qui ,dans leurs créations, respectent le design dans son principal facteur d'humanisation innovante des technologies. Comme la délicieuse marie macon * qui créée pleins de petits objets poétiques qui rendraient le quotidien plus doux ou le designer utopiste nicolas martin-johner * qui pense qu'il faut organiser la décroissance dont le monde a besoin en retrouvant le sens du collectif et de l'interactive design. Il rassemble sur son site codage (par ici la souris *) 75 dessins d'objets ménagers susceptibles d'être modifiés en fonction des remarques des utilisateurs potentiels. Au stade où un objet est acceptable par le plus grand nombre (avec assez d'options sur achats), ce dernier est alors fabriqué.

Du design qui s'ouvre sur l'architecture avec un projet incroyable de cabane qui viendrait se greffer sur le toit d'un appartement sous les toits (photo en bas) pour lui ajouter un balcon et un hamac. À priori, difficile d'obtenir un permis de construire. Mais au regard des "paillottes", c'est déjà au moins 3 ans de bonheur assuré avant démontage.

Saint Etienne qui fait place aux lyonnais dont le décorateur vincent ackermann * et ses objets métamorphosés (par ici la souris *) mais surtout à nos champions locaux : la galerie roger tator *, qui dans le cadre du "off " produisait une exposition collective exceptionnelle suite à une nouvelle proposition de jean-françois dingjian *et emmanuel Louisgrand *. Une ferme où "la paille", par une relecture des techniques de construction et de mise en oeuvre agricoles et ancestrales, serait remise au goût du jour dans un système constructif comme semi-produit architectural (photo en manchette).

Z2

 
la mèche *
video dancin' jockey

C'est une question importante : Mais qui a inventé la boule à facettes ? A t-on remis à ce génie un prix Lépine ? La Légion d'honneur ? Est-il toujours vivant ? Le rapport avec les pixels qui tournent au dessus de nos têtes dans les discothèques et florent magnat * ? Aucun. À priori. Sauf que, dans le décorum souvent proche du rien qui enveloppe nos corps en transe sur un dancefloor, la place du vidéo jockey, de la plus value visuelle et artistique, est pratiquement vide. Là, ici, le mix est spatial sur une musique d' agoria * et on aimerait bien danser au milieu de toutes ces couleurs bruyantes et animés. Avec toute ma vénération pour la boule à facettes.

la vidéo en démo ****

start la mèche

la mèche

album de la quinzaine *
michael mayer

D'accord, c'est encore un allemand mais bon, l'album est un bel instantané des beats actuels qui font swinguer près du radiateur en attendant la neige. Pas un chef d'oeuvre mais ce type de disque qui tourne quelques mois sur le pick up avant d'être rangé, après overdose, dans le rayon des bons souvenirs.

Heiden

Privat

Neue Luthersche Fraktur

Touch

michael mayer *
touch
kompakt record

sélection musicale rippée sur www.juno.co.uk
depeche mode *
enjoy the silence (ewan pearson extended remix)
Mute

mr barcode *
rhe rise of the machines
extrait de Bad Acid - volume 1
Music for freaks

eclat & prudo *
you'll ask us (onda raval remix)
Music for freaks

chicks on speed *
wordy rappinghood (Playgroup remix)
extrait de reproduction par Playgroup
Peacefrog

tiga *
hot in herre (gareth gatex remix)
extrait de soul elektrisch
Trust the dj

sex in dallas & biladoll *
wir sind nicht romantiques
kitty yo

 
mois de la photo *
de novembre 2004 à février 2005 à paris

Petit guide pour celles et ceux qui iront traîner leurs iris au mois de la photo * à Paris avant décembre.

La profusion d'expositions, pour certaines non répertoriées, fait de cette manifestation, une obligée pour tous les amateurs.

maison européenne de la photographie (MEP) *

histoire et travaux contemporains. le troisième oeil *


La photographie et l'occulte font office de salons des curiosités, l'expo rassemble des photos spirites de la fin du XIXéme : images fantastiques où l'on observera les tables voler, ectoplasmes et autres auras. Très amusante et instructive, l'expo retranscrit en image l'histoire de la crédulité populaire.

Toujours à la MEP, un travail nettement plus contemporain : un état des lieux ou les mémoires parallèles de bruno rozier * Son expo pourrait être résumée à un synopsis de cinéma. Aux puces, Bruno découvre un lot de photos des années 40/50 représentant toujours le même personnage devant des paysages exotiques. Frappé par la ressemblance physique du personnage avec le chineur, il décide de réaliser les mêmes images. À la recherche du double, d'un passé, Bruno Rozier provoque le jeux des sept erreurs via une nostalgie qui n'est pas la sienne.

la galerie du point du jour *

Agnès B. présente une série de clichés par nan goldin *


On ne présente plus son oeuvre qui se prête très bien au jeu de la collection. Ici, des images datées 70's en noir et blanc, époque où Nan est plus proche de la photographie européenne, lorsque son style, en couleur, n'était pas encore affirmé. Cela dit, sa raison de photographier l'imprégnait déjà totalement : ses amies, le sexe, la nuit, la marge. Dans la même veine version 2000: Ryan Mc Ginley. À surveiller.

Au même endroit, quelques images de paul seawright *, lieux de meurtres politiques (1988). Un bon exemple de décalage de ce que la photographie peut apporter à l'actualité. En montrant différemment les lieux de meurtre politiques en Irlande, Seawright ramène les faits politiques au niveau de l'affect et du quotidien.

la galerie fait et cause *

(juste à côté) gilles peress *

à l'occasion de la sortie prochaine de son Photopoche.


Haines

, son exposition est absolument remarquable. Du vrai reportage par un vrai photographe. Dans l'ordre croissant de la terreur : Irlande, Bosnie, Rwanda. Malheureusement superbe et puissant. L'horreur prend à la gorge et le goût du sang se réveille dans la bouche. Devant tant d'abominations, même l'athée voudrait prier. Pas de chance, c'est souvent pour un motif religieux que les hommes s'entretuent. Nausée inéductable et pourtant à voir.

baudoin-lebon *

présentation de primitifs, des tirages du tout début

de l'histoire de la photo (autour de 1850).


L'intérêt de la poésie des ombres et autres flous (comme si des zones avaient été gommées ou mouillées) inhérents aux longues poses, concurrence le simple fait historique. À ce propos, une surprise : une superbe marine de le gray * où la recherche du divin par l'auteur apparaît comme une évidence. Ciel densément modelé et mer aux reflets huilés accentués par un contre-jour violent.

maison rouge *

Nouveau lieu au 10 du Boulevard Bastille pour un immense espace d'exposition. Là bas, on y trouvera une accumulation de l'ironique martin parr *. 258 tirages en couleurs saturées montrant, en vrac et gros plan, des Mickey, des Jésus, du sexe, des frites, des hamburgers, des dollars bref, tout ce qui fait les joies de notre bonne société de consommation.

A voir également


Les époux becher * au Centre Georges Pompidou, isabelle munoz * (superbe) chez Vu et le discret et talentueux jean-christian bourcart * à la Galerie Léo Scheer (au 14/16, rue de Verneuil, dans le 7éme).

Clarck K *

programme des expos...

2004.photographie

 
 
sida basta *
mercredi 1er décembre 2004

Il y a quinze jours, nous annoncions déjà l'évènement organisé aux subsistances * de lyon. La lutte contre le sida vient juste d'être déclarée par le gouvernement comme "cause nationale 2005" et, sans attendre les symboliques 365 jours d'actions publiques, la soirée sida basta * tatera le poul de notre prise de conscience, urgente, face à la vermine qui surveille nos amours à chaque coin de relations sexuées.

Nous remercions le laboratoire de création artistique pour avoir su rameuter de nombreuses structures culturelles, militantes, gays, isolées, fortes, naissantes de Lyon et qui investiront les espaces de lutte pour le vital jusqu'à 2h.

Sélection non exhaustive
des investissements *

20h * 21h30 * débat "quels sont les enjeux politiques du sida ?"
21h * 21h30 * danse hip hop compagnie käfig *

Extraits du spectacle "10 versions" créé à la Maison de la Danse, recomposées par Mourad Merzouki. La chorégraphie explore la notion de différences. Différences musicales, de mouvements, de corps, de couleurs, pour que des univers se créent et se confrontent.


23h * 23h30 *   concert
chorale à voix et à vapeur *

(le choeur lyonnais, gay, lesbien et gay-friendly)

Son répertoire est varié : du gospel au classique en passant par des chansons médiévales, françaises et quelques tubes anglo-saxons.


23h30 * 0h *   concert
chorale nelson mandela metropolitan et l'arfi *

L'arfi * a rencontré au cours de ses tournées ce grand Choeur Sud-Africain. Un programme de musique traditionnelle et de jazz autour de chants emblématiques sud-africains et  français.


22h30 * 2h *   electronic

dj flore *
p.moore *
sex in dallas & biladoll *
kidnap *


dès 20h *   installation
diaporama arfi + jurgen schadeberg *

Regard en images par l'un des plus grand photographe sud-africain à travers l'Afrique du Sud depuis les années 50, les rituels mystiques des tribus Kalahari à la nouvelle jeunesse de Soweto libérée de l'apartheid.


dès 20h *   vidéos
vidéomaton par vincent boujon *

"Le sida, ça change quoi ?" Dans une cabine, le public est convié de manière libre et intime à prendre la parole sur le sida.


dès 20h *   lectures
la caravane poétique avec laurent dris *

"Quand l'âme envahit jusqu'à la peau de notre dos, transperce le plexus, gagne nos os, nos muscles, nos intestins, nos ongles, nos cheveux, quand elle s'empare de la plante de nos pieds, de la paume de nos mains ou "what about sex ?". En s'inspirant de cette phrase, le public est invité à écrire un texte et à le faire entendre dans le lieu intime de la caravane par Laurent Driss.


dès 20h *  performances
rhose room *

Ouvertement gay et volontairement ouverte à tous, Rhose Room s'ouvre sur un espace de détente. Dans une ambiance cabaret, des interventions artistiques ponctueront la soirée (lectures engagées, performances contre la transmission maligne du VIH "barebacking" et les contraintes /effets toxiques des multithérapies).


dès 17h30 * marche annuelle de lutte contre le sida

Départ de la place Antonin Poncet. Arrivée Place Louis Pradel. Apéro offert par les Éclaireurs de France.


Merci à toutes et tous pour votre participation certaine à cette manifestation.

beadoa mcs (Anne LS + Z2 + bapjaxx + tous les beadoayouli qui se bougent)

subsistances*
8 bis quai saint-vincent
lyon 69001

de 10h à 2h entrée * 7 euros réact-line * 04 78 39 10 02

reversés intégralement aux associations de lutte contre le sida

gratuit pour les scolaires et étudiants (sur présentation d'un justificatif)

les subs

 
the gallery *
samedi 4 décembre 2004

Deuxième cours de danse, plutôt hardhouse qui "pump pump pump" , pour une soirée qui n'a pas tout à fait trouvé ses marques mais réunit un panel de kids-clubbers assez amusants voire souriants. steven redant *, dj à la démence * de bruxelles, sera l'ambianceur de l'affaire tentatrice du sexy et gay.

la scène sur gerland *
2 rue croix barret
lyon 69007 _ Quartier Jean-Macé
entrée * 12 & 15 euros
metro * jean jaurès
otra otra *
samedi 4 décembre 2004

"Une nuit mythique"

selon les nuiteux qui ont dansé all night long avec laurent garnier * lors de la précèdente édition. Ils hurlaient de plaisir et le god father du mix ne voulait plus lâcher les platines. C'était au trabendo, il y a un mois.

Avec un retour au bercail dans la petite salle (en sous-sol de la cigale *) pour didier lestrade * (co-organisateur de la chose), c'est tout un esprit gay et haute-branchitude parisienne qui se remémorera les toutes aussi mythiques soirées K.A.B.P *

En résumé, avec le berlinois andreas ND baumecker * dans le cervomatic et nick v * en résidence, le seul soucis n'est pas de savoir si la soirée sera un succès mais juste, pour les aficionados, d'espèrer pouvoir rentrer dans la salle.

lyonnais, à vos relations pour être sur la guest list.

la boule noire *
12 boulevard rochechouart
paris 75018
luc not snad *
du mercredi 8 au vendredi 10 décembre 2004

Ce sera la grande curiosité nocturne de la quinzaine. ty von dickxit * et vincent girard *, l'un dj dans le n'importe quoi à gigoter et l'autre créateur de lampes, ont un point commun : ils aiment bien l'alcool, le verbe qui insulte et les poilades un peu complexes. Lorsque ces deux-là prévoyent une série de fêtes sur le territoire de la Guillotière, tout laisse croire que l'on va bien rire ou pleurer tellement l'affaire tournera cabossée. Au programme, des vid'js, mixers et alcools. Evidemment l'alcool.

en partenariat avec superflux *
4 rue de la thibaudière
lyon 69007
divine *
maud (moitié du duo scratch massive)
automat (diplom)
vendredi 10 décembre 2004

Le dv1* est en première division.

La champions ligue des clubs qui promeut l'électro et fait lever les bras de spectateurs qui s'agitent sur la piste. De travers dans les buts, le nightclub reçoit divine* à domicile. Une soirée redoutable avec ses deux joueurs vedettes Maud * et Automat * (qui a déjà fait chavirer les meilleurs clubs parisiens tout en marquant des points à l'extérieur).

Des Champions qui rencontrent une ville champion.

Que le match soit beau.

DV1 *
6 rue violi
lyon 69001

 
mercure liquide # 2 *
vendredi 10 et samedi 11 décembre 2004

Les créateurs de mercure liquide * ont pour objectif de réaliser une revue qui donne priorité aux oeuvres et aux artistes plutôt qu'aux discours sur l'art.

La parution est trimestrielle et vendue dans toutes les bonnes échoppes lyonnaises pour la somme de 10 euros.

A l'occasion de la sortie du deuxième numéro de cette revue littéraire et graphique, le collectif neweden * nous convie au lancement les 10 et 11 décembre aux Subsistances, pour fêter l'événement et découvrir ou redécouvrir cette revue.

Au programme de 20h30 à 00h30 : expositions, lectures, vidéos, performances et un apéro live avec nest y ness * et da boostemp*.

subsistances*
8 bis quai saint-vincent
lyon 69001
* * *   nota important et clignotant par beadoa *

beadoa MCS envoie chaque quinzaine sa netexpress, selection du tout à faire à Lyon et ailleurs.

Vos programmations, initiatives, expositions, soirées, maquettes musicales, extraits "meupeutreu", visuels, photos, cartons et flyers seront reçus par

Beadoa MCS
35 rue Capitaine Robert Cluzan
Lyon 69007
react-line * 06 31 25 99 95
go@beadoa.org

recevoir netexpress directement dans sa mailbox ?

premier sur la netexpress
  transmettre cette Netexpress à un(e) ami(e)

 

 précédente   suivante 
 Haut de page 

 

style 1 style 2 print share --


 Home | Netexpress | Netexdirect | Do the B.party | Instinct Nocturne | Beadorama | Spinaround | Flashmob | B.Connections | Netevision | B.guide 
 Rush | Plan du site | Aide | Contact | Partenariats | Haut de page 

© Copyright WWW.BEADOA.ORG 2001-2008| Site emballé par  Au Bon Design