#  33  |   Mars 31  |  2006
poids du document > 210k | chargement des images < 45 secondes (adsl & cable)
Beaujour ou beausoir.

   (épongez le temps imparfait du moment de lecture)

   Ce courrier électronique n'est que le telex bimensuel de l'association Beadoa (Bien Engagés Autour Des Oreilles Associés) et non un SPAM disgracieux et encombrant.

E mbarcation, mon embarcation. À partir travailler en mer avec la force des filets de pêcheurs ou à transiter les passagers dans d'autres mondes, tu es mon héroïne.

Embarcation, mon embarcation. Dans les flots sans limites ou flottante sur la houle monotone, tu me fais quitter les terres solides.

Embarcation, mon embarcation. En mordant l'horizon toute isolée ou en mouillant un quai, tu files vers de bonnes nouvelles.

Embarcation, mon embarcation. Voici la livraison de la 33e Netexpress aventurière dans les informations importantes.

Maintenant, laissez glisser la souris sur une page infinie.

Beadoa Média Central Services
au 31 Mars 2006
acteur manifestif - informateur malpoli et sélectif
Dépliage, dépliement, déplioire
Ruedi Baur
Jusqu'au vendredi 19 mai 2006

Ruedi Baur plie, déplie, penche, pend et désarticule pour exposer ses recherches, ses réflexions, son expérience, son vécu de l'univers graphique contemporain. Initiateur d'une signalétique moderne et inspirée, qui accompagne et ne monopolise pas l'attention.

Avec Déplioire, La Galerie Tator accroche la tête de ses visiteurs au plafond. De l'état d'urgence, impulsé et décrété par Sarkozy, l'artiste confronte les réactions de la population (par de longues interviews) et le traitement médiatique des émeutes de décembre 2005. Et les unes de journaux s'enroulent sur une simili rotative d'imprimerie décollée du sol tandis que les témoignages audio percutent ces gros titres (maux ?) ainsi affichés. Une exposition politiquement engagée et magnifiquement installée.

Pour Dépliage et Dépliement, Le musée de l'imprimerie propose une compilation des réalisations graphiques de ses ateliers et ouvrent les carnets de bord de Ruedi Baur. C'est alors une promenade dans le quotidien de ses images et sensations intimes qui transpire l'univers du graphiste.

Un parcours complet dans l'oeuvre de ce designer qui touche, réunit, confronte et rassemble les univers tout en restant au plus proche de l'humain, avec l'interdisciplinarité comme postulat.

Anne LS

 
 
Musée de l'Imprimerie
13 rue de la Poulaillerie
Lyon 69002
M e t r o  /  Hôtel de Ville
lundi au vendredi
14h-19h
galerie Roger Tator
36 rue d'Anvers
Lyon 69007
M e t r o  /  Gambetta - Jean Macé
I n f o s   /   04 78 58 83 12
Biennale Musique en Scène
Éxpositions
Jusqu'au dimanche 14 mai 2006

En sus d'une série de concerts de musiques contemporaines, Musique en scène ouvre deux espaces d'expositions importants au Musée d'Art Contemporain de Lyon.

À l'origine de la performance - Anna Halprin

Première rétrospective des travaux de Anna Halprin, chorégraphe californienne à respecter non pour son grand âge mais son sens de l'innovation. Car danseuse engagée et libre, elle a influencé les plus grands en parite pour ses travaux sur le retour à l'essence du quotidien (dont la notion de "tâches"). Son écoute attentive des minorités, son plateau de danse à ciel ouvert et sa recherche perpétuelle de liens entre architectures, espaces et réalité l'ont amené à être à l'origine de la performance. En prise avec les réalités socio-politiques qui l'entourent et absorbée par la nécessité de l'action artistique, elle désacralise totalement l'acte de danse pour ne garder que la spontanéité.

Soundtrack for an Exhibition - Susan Stenger, Steven Parrino et John Armleder

Une partition comme point de départ. 2 304 heures de musique avec, pour accompagnant visuel, un film et des peintures king size.

Ainsi la bande-son, compilée par Susan Stenger, rassemble des légendes comme Alan Vega, Kim Gordon, Mika Vaino, Spider Tracy et Alexander Hacke.

Et l'ensemble des rushes du tournage de King is Alive par Kristian Levring (dans le très strict respect des règles du Dogme 95) et les peintures de Steven Parrino et John Armleder, en constante évolution au fur et à mesure de l'exposition, illustreront ce marathon sonore.

Anne LS

 
lundi au vendredi
14h - 19h
Musée d'art contemporain
81 quai Charles de Gaulle
Lyon 69006
B u s  /  4 - arrêt Cité Internationale
Archiv Für Ton Und Nichtton
Raster-Noton
Du vendredi 7 avril au samedi 27 mai 2006

 

Dirigé par Carsten Nicolai et Olaf Bender, le collectif Raster-Noton est une plate-forme de création dédiée aux musiques expérimentales, plus précisément, au minimalisme dans des travaux graphiques ou sonores.

Pour cette exposition organisée en partenariat avec le Parcours Associé du festival lyonnais Nuits Sonores, le duo installe White Line White : un néon dont l'intensité fluctue au gré de l'énergie insufflée par une composition musicale originale et un mur recouvert d'un papier peint dont les motifs sont les symboles graphiques de textures sonores.

Archive I et Archive II, un ensemble de bandes son et de microfilms, compléteront cet ensemble fragile et intriguant.

Plus tard, le jeudi 25 mai 2006, Carsten Nicolai sera l'invité du collectif Architek pour l'étape Architekture Sonore 4 intuition. Sous son identité de Dj Alva Noto, Il participera au concert événementiel et avant-gardiste que les lyonnais aux idées longues organisent dans la Chapelle de la Trinité.

Anne LS

 
La BF15
5 place des Terreaux
Lyon 69001
M e t r o  /  Hôtel de Ville
I n f o s   /   04 78 28 66 63
Vernissage /
jeudi 6 avril

mercredi au samedi
14h - 19h
I'm so glad you found me
Lamia Ziadé
Du jeudi 6 avril au lundi 15 mai 2006

 

Libanaise née, Lamia Ziadé est aujourd'hui une parisienne pleinement active et forte en tête. De motifs pour tissus à embellir les créations de la Haute Couture en illustrations pour pages de magazines ou pochettes de disques, elle glisse, non sans bousculade du machisme ambiant, vers des travaux personnels intimes.

Broderies, accessoires vestimentaires, points de couture et imprimés collés se mèlent et démèlent dans ces tableaux à fantasmes. Pour des femmes aux désirs explicites et en assurance avec ce qui leurs remue la chatte. Avec une extrème délicatesse dans la mise en relief de ses oeuvres, Lamia Ziadé tripote des vagins ouverts, sans vulgarité, sur le meilleur de l'humain : l'envie de jouir à pleins sens.

Baptiste Jacquet

 

 
 
Galerie Kamel Mennour
60 & 72 rue Mazarine
Paris 75006
M e t r o  /  Odeon ou St Germain des Prés
I n f o s   /   01 56 24 03 63
 

Marché de la mode
Samedi 6 avril 2006
 

10h - 19h
Marché de gros
rue Casimir Perier
Lyon 69002
T r a m w a y  /  T1 - arrêt : Montrochet
I n f o s   /   06 03 84 27 95

Bonheur et barbaries
Freddo Sacaro
Jusqu'au dimanche 23 avril 2006
 

tous les jours
11h - 2h
Modern Art Café
65 bld de la Croix-Rousse
Lyon 69004
M e t r o  /  Croix-Rousse
I n f o s   /   04 72 87 06 82
 
Transmédiale 06
C'était en plein dans Berlin
(Prochaine édition en février 2007)

 

Festival sur l'art et la culture numérique, Transmédiale se dédouble, la nuit, avec Club Transmédiale, section orientée vers la musique aventureuse et les arts visuels.

Transmédiale 06, pour sa 19ème édition, se déroulait à l'Akadémie der Kunste, Tiegarden. Là, nous avons pu découvrir cinéastes ingénieux, l'exposition permanente Smile Machines, des projections et conférences journalières.

Pendant cette session intensive de multimédia expérimentaux, je fus enthousiaste face à la démonstration de la Burn Station, station mobile de copie musicale. Celle-ci permet de se connecter à une base de données libre de droits, de sélectionner des morceaux, les écouter puis graver par Burn Station. Une offre qui s'étend aussi à des labels et webradios partenaires. L'objectif : amener la culture du net dans la rue, incroyable vecteur de relations entre le public et la cybersphère. Je me laissais naturellement captiver par le collectif Azzoro, et leur film Portrait avec un curator, la performance de Hammer par Suzanne Caines, le travail de Generator-P730.

Et, pour le détail qui passe bien dans la gorge, les bretzels géants offerts lors du vernissage méritaient tous les égards.

Club Transmédiale siégeait dans les murs du Club Maria am Ostbahnhof. Là, en soirée, plasticiens et vidéastes investissaient les deux salles principales par vidéos-projections sur écrans gigantesques posés en papier-animé remuant toutes les surfaces visibles. Dans la plus grande salle, Mumbleboy orchestrait des images scotchantes. Salle centrale, des festivaliers nonchalants, assis dans l'un des canapés réalisés en mille feuilles de placoplâtre, ralentissaient la visite. Au coeur de ce brainstorm d'idées graphiques, les artistes musicaux se succédaient entre deejay sets et live : De Jackson and His computer band à Jean-Jacques Perrey, du collectif Rancho Relaxo AllStars au duo Eats Teaps, d'un Extrême Animal en délire à Felix Kubin.

Rendez-vous à prendre pour l'édition 2007 d'un festival riche et exigeant dans une ville charmeuse.

Anne LS

 
 
 
Transmédiale 2007
 
Sonar Festival 2006
Barcelone
Du jeudi 15 au samedi 17 juin 2006

Et c'est reparti pour un grand tour. Le festival référent et unique des musiques novatrices entrouvre le rideau sur l'esprit qui emballera sa prochaine session, la douzième.

Les visuels tous frais sortis et un logo générique en déclinaison "vert olive" (avec son petit branchage feuillu) laissent penser que, cette année, les spindoctors de l'électro souhaitent nous la jouer "impressionniste-impressionnant".

Les premiers noms annoncés sont : Isolée, Kenny Dope, Chic (et Nile Rodgers), Diplo, Tiga, One Self, Circlesquare, Dave Clarke, Miss Kittin, Body Code, Gilles Peterson, Richie Hawtin versus Ricardo Villalobos, DJ Krush, Liars, Pole & Band, Nightmares on Wax, Disco D, The MFA ou Audion. Le pire, histoire d'attirer le touriste anglais, sera partagé par Sasha et Satoshi Tomiie.

La suite se découvre sur le site du festival et dans une prochaine Netexpress pour un détail critique du nouveau cru, pressenti comme moyen.

Le voyage est à organiser tout de suite pour ces trois jours et nuits au centre du monde électronique.

 
Sonar Festival
In Flagranti
rocky disco superstars

 

Nous sommes les premiers vanteurs du disco en surcharge de sons psychédéliques. Parce que nous parions sur ce nouveau et énième revival d'un style maudit (et moqué) avant de prendre le chemin du futur de la body-music.

Après nos déclarations d'amour pour l'acidité housy d'un Abe Duque, l'hédonisme nordique des titres géniaux posés en offrandes par Lindstrom et Putsch 79 (avec des lambeaux de robes pailletées 70s en incrustations) ou pour le meilleur remixer hypersonique d'aujourd'hui, Serge Santiago, voici les premiers de la grande classe dans l'avant-garde : In Flagranti est le parfait maître-danseur, laborantin en fins dosages de rock psyché des 60s, d'un afrobeat ensorcelant, funk débridé et du groove disco de la fin des 70s. Tous ces styles se concentrent dans des productions ébouriffantes, puants le cul et substituts délicieux aux plus forts psychotropes hallucinogènes qui puissent être dealés dans la moiteur d'un chiotte de nightclub.

Tellement denses que les oreilles ne savent plus quoi impulser au corps en transe.

Beau monteur de ce groupe à géométrie variable, Sasha Crnobrnja (aussi surnommé Cosmic Rocker). Ce perché de la production a un peu grandi dans sa Suisse natale avant de beaucoup déconner à New-York dans la transgression des genres musicaux, l'organisation de rencontres live entre sons numériques frelatés et orchestres afro cubains ou dans la confrontation entre de vieilles guitares, prétextes à gratter un groove démentiel, et l'acting arty pas sérieux. Avec son iconographie générique de femmes libres aux seins nus et vidéo clips, pompeurs de vieilles images néo-babas, In Flagranti exagère une époque bien désaxée. À la notre.

Baptiste Jacquet


Melody

Paroli

Nonplusultra

Genital
In Flagranti
 
Nathan Fake
Drowning In A Sea Of Love

 

Avec ce premier album, le petit anglais confirme ce que ses lives en nightclubs provoquent : une douce élévation des corps dans l'obscurité des pensées jusqu'à l'oubli total du pourquoi mais pas du comment. La série de titres ambient produite ici n'est qu'une extension logique et heureuse des mixtures publiques du producteur de l'anthem The Sky Was Pink. Un grand voyage luxueux pour une destination finale inconnue et animé par un gentelman qui maîtrise les meilleures manières.

Baptiste Jacquet

Grandfathered
Bumblechord
Long Sunny
Bawsey
Nathan Fake
Drowning In A Sea Of Love
Border Community
Terry Richardson
Mondes alternatifs

 

Largement célèbre en se frottant autant à la photographie de mode et du star system (Miu Miu, Chloe, APC, Pharell Williams, Chloe Sevigny et autres) qu'à la réalisation de publicités très grand public, l'américain Terry Richardson reste, malgrè cette ultra-visibilité "fashion", un as confirmé du décalage.

À agrandir ses séries de clichés sur le net, il y a du malsain jouissif, du sexy heureusement pas normal et de l'urbain dans tous les grains lumineux ouverts sur l'écran.

Chic et weird.

Baptiste Jacquet

Terry Richardson
Raphaël Kuntz
reconstructions - fictions

   

Notre première rencontre n'avait rien d'amicale. Lui était absent du présent. Moi, intrigué par sa tête qui avait l'air d'avoir du mal à se tenir accrochée à un physique filiforme mais bien terrien.

Il est pourtant ailleurs. Son regard est sombre et retourné à l'intérieur, dans son monde. Un ami nous présente. Et, au finish de la discussion, j'ai retenu l'adresse de son site internet. Quelques clics plus tard, se développent sur l'écran des dimensions autres, des séquences vidéos triturées et recomposées par un imaginaire de collages.

Une heure pour entrer dans cet univers dark et bouffé par la vie soi disante moderne. Une heure pour garder fermement la clé d'un artiste, moqueur d'une société consumériste et homme d'avenir.

Baptiste Jacquet

   
 
Raphaël Kuntz
PMP
Samedi 1er avril 2006

 

Témoignage sous serment et à visage masqué (comme à la télé dans ses pires moments de dure réalité).

Moi, Christophe F., je suis membre du PMP depuis ses origines.

Je me suis inscrit dans cette structure sous couvert d'un stage de développement personnel. Elle devait faire de moi un "winner". Après un droit d'entrée de 3 000 euros en liquides, j'ai pu devenir un membre du parti. J'ai souscrit un abonnement de 2 000 euros par mois afin de recevoir les cassettes de l'histoire de la pensée fondatrice du Politique Modern Parti.

Mon épouse et moi, d'un commun accord marital, leur avons laissé notre appartement (hérité de maman) et nous vivons désormais en communauté dans un atelier d'artistes peintres décadents dans les pentes de la Croix-rousse à Lyon. Nous sommes obligés de dormir dans une salle commune. Notre maître à tous, le Grand Golden Boy, honore nos femmes de son aura divine, une fois par semaine, lors d'une des grandes cérémonies nocturnes du PMP.

Je sais, maintenant, que ce parti m'utilise et m'a manipulé. Même si il est trop tard pour moi, je fais ce témoignage pour que d'autres ne tombent pas dans le piège et que le PMP soit interdit à jamais par les plus hautes autorités de l'État français.

Christophe F.

Modern Art Café
65 bld de la Croix-Rousse
Lyon 69004
M e t r o  /  Croix-Rousse
I n f o s   /   04 72 87 06 82
20h
Écho Sonore No 25
Feat. Dj Koze + Herve Aka
Vendredi 7 avril 2006

Réglons les choses une fois pour toutes. Le lieu de cette soirée provoque, à répétitions, le mauvais sentiment du "soit tu danses, soit tu te fais chier ou soit tu papotes avec quelques amis".

Car, après l'admiration des courbes de sa coque rouge flamboyante, La Plateforme (ancien pétrolier amarré sur le quai du Rhône à Lyon) est d'une austérité effrayante, à peine sa terrasse ouverte franchie : un grand pont couvert par une armature en toile plastifiée blanche et alignant de tristes tables proto-camping ; une magnifique cale où les mécanos ont laissé place à des nightclubbers qui n'ont, pour seul et unique choix, que de danser sur une piste parfaite ou d'enfoncer la carte bleue sur le comptoir du bar. Le repos sous lightshows ou en plein dans les dj-sets est tout juste accepté. Puisqu'il faut être extrêmement téméraires (ou dotés d'un passé de pauvres galériens) pour s'asseoir, à demi-fesses, près des hublots du bateau.

Le cadre défavorisant ainsi posé, la venue de Dj Koze, dans le cadre d'une Nuit Sonores dédicacée au label Kompakt, fera tout oublier.

Fourvoyeur d'un hip-hop barré et vitaminé à coups de voix samplées, disco et techno beats ou "rollin and scratchin", le renommé Stefan Kozalla ramassera les hourras de kids épuisés par la danse forcée.

En continu, le lyonnais programmateur du DV1 Club et nouvelle signature du respectable label de Hambourg, Hervé Aka, balayera les restes de corps toujours en vie.

Baptiste Jacquet

 
23h
La Plateforme
18 quai Augagneur
Lyon  69003
M e t r o  / Bellecour - Guillotière
I n f o s   /   04 78 27 86 04
Hypnotik
5é anniversaire
Dimanche 16 avril 2006

 

 

Comme d'habitude, il y aura des centaines de voitures costumisées qui se rangeront sur un parking géant. On se croira un samedi après-midi dans un hypermarché.

Comme d'habitude, il y aura plus de 5000 kids venus de toutes les boîtes de nuit des départements limitrophes. On se croira un samedi soir au Macumba.

Comme d'habitude, il y aura du gros son (pas très bien réglé) et de la déco (pas trop moche mais mal agencée). On se croira dans une rave sans âme.

Comme d'habitude, il y aura une programmation à la mode qui poussera les curieux et amoureux de bons beats à quitter le centre-ville. On se croira dans un trip martien.

Comme d'habitude, on ne comprendra pas pourquoi on se retrouve là, au milieu d'une faune trop jeune pour être mordante en déconnes. On finira par trop boire.

Comme d'habitude, il y aura joies ou déceptions après les prestations de Modeselektor, Chris Liebing, Pier Bucci, Johannes Heil, Jesper Dahlback, Flore et Ivan Smagghe. On se jurera alors que l'on ne reviendra plus ici.

Même si, la prochaine fois, on sera encore pris dans le piège tendu par la plus grosse soirée commerciale de la région Rhône-Alpes.

Baptiste Jacquet

Eurexpo Lyon
Avenue Louis Blériot
Chassieu 69680
M e t r o  / Bellecour - Guillotière
I n f o s   /   06 61 78 23 23
23h30

Hétéroclite
Apéritif de lancement
du mensuel "gay mais pas que..."
Mardi 11 avril 2006
 
 
Broc'café
20 rue Lanterne
Lyon 69001
M e t r o  /  Hôtel de Ville ou Croix-Paquet

Basteroid
&. Mlle Caro + Inch
Vendredi 14 avril 2006
 
00h
DV1 Club
6 rue violi
Lyon 69001
M e t r o  /  Hôtel de Ville ou Croix-Paquet
Ding Dang Dong
Jeudi 13 avril 2006

 

Tout est plus qu'incertain pour ce prochain apéritif sonnant et à succès.

La vieille chaîne hi-fi sera-t-elle réparée à temps pour refusiller ses enceintes ? L'Imac pourri plantera-t-il en plein milieu d'un Patrick Coutin qui fait transpirer les filles et mouiller les garçons ? Le patron du bar montera-t-il sur le comptoir et tapera-t-il du pied sur Blue Monday de New Order ? Les invités surprises plomberont-ils le rendez-vous alcoolisé et excessif en forçant le passage d'une messe en ré mineur de Jean Sébastien Bach juste après l'hystérique collective ouverte par la voix totalement blonde de Sylvie Vartan ?

Tant de questions et bien d'autres qui angoissent sérieusement Beadoa.

Alors, pour se prémunir de tout accident fatal à la joie exceptionnelle insufflée par cette célèbre soirée, l'acteur manifestif prépare, in fine, quelques solutions de secours.

Peut-être une déco argentique pour faire croire que l'organisation est pleine de fric. Peut-être une programmation musicale validée par un panel de bienfétards traînant dans les meilleurs clubs d'Europe. Peut-être une chorale religieusement postée derrière la cabine (euh, la table de bar) du deejay (euh, du cliqueur de fichiers mp3). Peut-être un concours de tee-shirts mouillés à la bière ou slips trempés dans le vin rouge.

Rien n'est sûr.

Presque tout arrivera en rythme sur de la musique fraîche (ou pas) sur gosiers secs (ou plus).

L'Escalier
8 rue de la Platière
Lyon 69001
M e t r o  /  Hôtel de Ville
I n f o s   /   04 78 39 10 02
De 19h à
très tard

Dernier Rappel.

Beadoa a 5 ans et sa Netexpress distille un 2 ans d'âge. Pour fêter tout ça, il y aura Rien. Lancé il y a quelques semaines, l'appel pour participer à une Spéciale Netexpress sur le thème du "Rien" a déjà été suivi par des internautes inspirés.

Les retardataires qui auront des idées à montrer doivent laisser courir très rapidement leur souris par ici : RIEN WEBXPO.

Chaque quinzaine, Beadoa.org transmet à son épais carnet d'adresses Netexpress, selection du prêt-à-cultiver sur la région lyonnaise et bien plus loin.

Vos programmations, initiatives, expositions, soirées, maquettes musicales, extraits "meupeutreu", visuels, photos, cartons et flyers seront reçus par


Beadoa
35 rue Capitaine Robert Cluzan
Lyon 69007
i n f o s  /  06 31 25 99 95

 

 précédente   suivante 
 Haut de page 

 

style 1 style 2 print share --


 Home | Netexpress | Netexdirect | Do the B.party | Instinct Nocturne | Beadorama | Spinaround | Flashmob | B.Connections | Netevision | B.guide 
 Rush | Plan du site | Aide | Contact | Partenariats | Haut de page 

© Copyright WWW.BEADOA.ORG 2001-2008| Site emballé par  Au Bon Design